jourjdelemploi

Comment refuser une offre d’emploi ?

Comme on ne postule en général pas qu’à un seul emploi il est possible que l’on se retrouve à devoir refuser une offre d’emploi. A l’heure actuelle, le marché de l’emploi est très tendu, il faut toujours refuser un travail avec tact et courtoisie pour se laisser une ouverture en cas de besoin.

Si vous avez réussi à être accepté à deux emplois à la fois, prenez un minimum de recul pour bien réfléchir à la situation et faire le bon choix. Mais, d’un autre côté,  « Il est important de ne pas faire perdre trop de temps au recruteur. Il faut se mettre à sa place : plus vite il aura un retour de votre part, même  négatif, plus vite il pourra avancer dans le processus de recrutement », tels sont les conseils avisés d’une professionnel du recrutement. Lorsque vous aurez mûrement réfléchi votre choix, vous allez devoir rédiger une lettre de refus pour l’offre d’emploi à laquelle vous renoncez. Cette lettre doit être adressée à la personne en charge du recrutement, l’employeur directement ou le responsable RH de l’entreprise et mentionne en référence, la nature de la fonction qui était proposée dans l’annonce d’emploi.

Dans une lettre de refus d’offre d’emploi il faut toujours donner les motifs pour lesquels vous renoncez à accepter le poste. La lettre peut être manuscrite ou tapée à l’ordinateur. Il est important de ne pas utiliser un modèle de lettre type de refus mais d’adapter le contenu à l’offre d’emploi. L’intéressé doit également décliner la proposition sans pour autant couper le contact avec l’entreprise afin de pouvoir éventuellement dans le futur, recontacter l’employeur. La lettre doit être courtoise car les recruteurs se connaissent souvent entre eux et un candidat peut facilement être rayé des carnets d’adresses.

Le candidat en quête d’emploi qui a le choix entre deux postes, peut tirer la conclusion que son CV et sa lettre de motivation étaient bien rédigés. Il peut donc tirer un bilan positif sur le plan personnel et se dire qu’il a su se montrer motivé et convaincant face à de potentiels employeurs. Il est important de rédiger une bonne lettre de refus pour ne pas décevoir l’employeur et compromettre une éventuelle collaboration même plusieurs années plus tard. Rechercher les mots justes et agir avec tact et courtoisie, ne fera qu’augmenter l’estime d’un employeur même si le candidat n’est pas amené à travailler dans l’entreprise.

Quitter la version mobile